Un nouveau complexe scolaire pour le CERIA à Anderlecht

    L’équipe V+ / 51N4E / MSA / BB et GREISCH remporte le concours pour la construction d’un complexe scolaire sur le Campus du CERIA à Anderlecht. Le projet, piloté par la Commission communautaire française, intègre les principes de l’économie circulaire dès les premières phases de développement. Les travaux devraient commencer en 2019.

    Ce nouveau complexe d’environ 12 000 m² comprend deux écoles, trois salles de sport, ainsi qu’une série d’équipements complémentaires (bibliothèque, cafétéria, réfectoire), l’ensemble étant articulé et implanté en bordure Sud du Campus, aux limites du Ring et du Canal.

    Le bureau greisch assure la mission d’études de structure.

    Le projet ambitionne de s’établir en tant que référence en Région de Bruxelles-Capitale en termes de lieu de pédagogie pour l’enseignement secondaire. Dans la continuité de cette vision innovante, la réflexion structurelle qui fonde chaque nouveau projet au sein du Campus du Ceria intègre les principes de l’économie circulaire.

    Une conception durable, jusque dans la structure des bâtiments

    Lorsque l’on parle de « construction durable » ou « d’économie circulaire », on pense plus naturellement aux aspects énergétiques ou au recyclage qu’à la conception structurelle des bâtiments. Or la structure même joue un rôle dans ces démarches.

    Conscient de sa mission de contributeur dans le développement de la construction de demain, le bureau greisch est attentif aux tendances et évolutions du monde de la construction et singulièrement des principes de la construction durable et de l’économie circulaire.

    Si ces notions, en totale cohérence avec la philosophie du bureau – notamment dans le souci permanent d’optimisation – ne sont pas encore systématiquement demandées par les maîtrises d’ouvrage, nous les intégrons à nos études avec pour ambition qu’elles soient pleinement adoptées dans le futur. Notre expérience se forge autour de chaque nouveau projet, et dans les multiples domaines dans lesquels nous exerçons notre savoir-faire.

    Dans ce cas précis, conformément à la volonté du maître d’ouvrage, les matériaux choisis pour le volet stabilité sont pérennes et faciles d’entretien. Les structures existantes sont conservées au maximum, et la temporalité des bâtiments est ancrée dans le long terme. La réflexion est poussée jusqu’à envisager certains aspects techniques qui permettent d’assurer une flexibilité maximale dans le futur ; l’éventuelle transformation/réutilisation des bâtiments et des matières premières est pensée dès aujourd’hui, au cœur même de leur conception.

    Ce nouveau complexe sera sans conteste une référence en la matière. Une évolution à suivre, donc…

     

    Images : © V+

    non vel, elit. neque. ipsum libero