Pont de Herentals-Lier : la structure de l’arc est posée

    Ce weekend du 1 juillet, la structure métallique de l’arc du nouveau pont bowstring de Herentals-Lier (route nationale N13) a été posée au-dessus du Canal Albert. Un mois après la pose du tablier, la forme définitive de l’ouvrage se dessine.

    Ce premier ouvrage s’inscrit dans le cadre du remplacement de sept ponts, pour un projet global de mise à gabarit à 9000 tonnes du canal.

    Fabriqués à Gand, les 5 éléments de l’arc ont été acheminés par barges et montés au moyen de grues de forte capacité positionnées sur les halages. Ce pont (BR43) sera achevé et mis en service sur une implantation provisoire, permettant ensuite de démolir le pont existant et de construire de nouvelles culées. Il sera déplacé à sa position définitive en 2019 au moyen de kamags.

    Le bureau Greisch s’est vu confier l’étude de la superstructure, depuis la phase d’offre jusqu’aux études d’exécution, en passant par une phase d’optimisation avec réduction des quantités et simplification de détails structurels.

    L’ensemble découle d’un marché DBFM (PPP) conclu par De Vlaamse Waterweg — l’administration flamande des voies navigables, avec le consortium via T Albert (Franki Construct, Kumpen, Aswebo, Hye en Aelterman).

    Les 7 nouveaux ponts bowstring, basés sur un concept de pont générique avec arcs inclinés se rejoignant au milieu, permettent de libérer un tirant d’air de plus de 9,1 m sur une largeur d’environ 90 m. Ces ponts ont une portée de 123 m ou 128 m pour une largeur utile de 16 m à 16,5 m. Chacun d’entre eux comporte 2 voies de circulations ainsi que 2 trottoirs avec pistes cyclables.

    La structure principale du pont est en acier (poids d’environ 1100T), la chaussée est supportée par une dalle en béton armé de 24 cm d’épaisseur.

    Photos © Aelterman

    Aenean venenatis, Sed leo. nunc in dolor.