La passerelle de Lourdes résiste vaillamment aux intempéries

    Le système de levage de la nouvelle passerelle de Lourdes fait aujourd’hui ses preuves contre les intempéries qui font rage actuellement dans le Sud-Ouest de la France. La passerelle levante, conçue par le bureau greisch, a été relevée de 4m dans sa position de sécurité afin de laisser s’écouler librement le Gave de Pau en crue.

    Le Gave de Pau est à nouveau sorti de son lit, avec un air de déjà vu puisqu’en juillet 2013, un scénario similaire causait de nombreux dégâts aux ouvrages existants. Afin d’apporter une réponse intégrée à cette problématique, le Sanctuaire de Lourdes s’était alors positionné en lançant un concours de Design and Build pour 3 passerelles levantes sur le site.

    A ce jour, seul le premier ouvrage, en aval de la Grotte des apparitions mariales est réalisé. La construction de ces passerelles mobiles permettra aux pèlerins de franchir le Gave de Pau, et de mettre les ouvrages en sécurité en cas de crue.

    La passerelle se lève grâce à un système de vérins hydrauliques logés dans des fosses au droit de chaque culée de l’ouvrage (levage de 4 m). Construite en inox duplex pour ses qualités esthétiques et mécaniques, elle se caractérise par sa finesse (40 cm d’épaisseur pour 38.5 mètres de portée), tel un ruban de métal reliant les deux rives. L’inox est sablé pour assurer une adhérence correcte et rendre la texture mate, noble, et intégrée. Il n’y a donc aucun revêtement, aucune finition.

    Le bureau greisch, en Société Momentanée avec Eiffage Construction Midi Pyrénées (FR), Defol & Mousseigne (FR) et Beterem Ingénierie (FR), assure la mission d’architecture et de stabilité pour les trois ouvrages.

    Photos © Sanctuaire de Lourdes
                 © Patrick Mousseigne

    felis odio leo luctus mattis eget dolor