« Entr’ouverture » du Trinkhall après des travaux de rénovation et d’agrandissement

    Succédant au MADmusée, le Trinkhall museum a ouvert ses portes, à Liège, au cœur du parc d’Avroy, après de longs travaux de rénovation et d’agrandissement. Ce musée d’art moderne met en avant les talents artistiques des personnes handicapées mentales. D’une superficie de 1600 m², il abrite une vaste surface d’exposition de 600 m², un espace librairie, un centre de documentation, un espace de rencontre et d’activités pédagogiques, tous les locaux techniques nécessaires à la conservation des oeuvres, ainsi qu’un café-restaurant.

    La structure du bâtiment historique a été conservée et mise sous une cloche isolée translucide. Grâce à cette résille opaline, la mise en lumière intérieure participe aussi à la lecture du bâtiment en soirée, comme une lanterne dans le parc.

    La réduction des risques de surchauffe liés au soleil a été résolu par la création d’une black box pour les œuvres plus sensibles, la réalisation d’une fresque en peinture réfléchissante sur une partie de la façade (pas encore réalisé) et une installation de climatisation.

    Les architectes ont conçu une structure métallique qui enjambe le bâtiment d’origine et l’entoure de coulisses périphériques. Cette structure est constituée d’un quadrillage de poutres métalliques permettant de porter sur des longueurs de l’ordre de 21 m, sans appui intermédiaire.

    En matière d’intégration des techniques, le défi a été de se rendre le plus discret possible visuellement.

    L’aménagement du bâtiment a nécessité le déplacement et la création de deux nouvelles cabines haute tension dans un local enterré attenant au bâtiment. Les installations électriques et de sécurité ont été entièrement renouvelées.

    L’éclairage a été étudié pour permettre un maximum de flexibilité dans les espaces scénographiques, en évitant les nuisances pour les œuvres.

    L’installation HVAC comprend deux groupes de ventilation double flux avec récupérateur de chaleur à haut rendement. Un premier, dédié aux espaces muséaux, permet d’assurer les conditions thermiques et hygrométriques des œuvres exposées et stockées. Un second assure la ventilation hygiénique des espaces connexes.

    La production de chaleur est assurée par une chaudière gaz à condensation couplée à une pompe à chaleur air/eau. La production de froid est, quant à elle, assurée par la même pompe à chaleur air/eau et par des systèmes à détente directe localisés.

    Donec justo ipsum velit, commodo leo suscipit neque. odio