En Équilibre sur la ligne haute tension Avelin-Gavrelle

    La nouvelle ligne à très haute tension de Réseau de Transport d’Electricité (RTE) entre Avelin et Gavrelle s’étendra sur 30 kilomètres dans le nord de la France. La particularité du projet, ce sont les nouveaux pylônes « Équilibre » sur les 16 premiers kilomètres : uniques en France, leur structure se veut particulièrement architecturale. Nos équipes se chargent de la mission d’étude de géométrie des mâts et des équipements spécifiques pour le compte d’Eiffage Energies Système Transport et Distribution.

    Les pylônes Équilibre, ce sont 70 mètres de haut, un diamètre variant de 2,4 à 3 mètres en base, et surtout, une structure radicalement différente de celles que l’on est habitué à voir s’étaler au travers des paysages. Le parti architectural est en effet mis en avant avec un design qui s’apparente aux mâts d’un navire, plus discret que les pylônes classiques.

    Nos équipes étudient la géométrie du mât complet, l’assemblage des éléments entre eux, les éléments métalliques des bras supérieurs et inférieurs, le réglage de la tension dans les haubans et les tirants, et les pièces d’assemblage des éléments métalliques.

    Prendre en compte les contraintes spécifiques du terrain

    Comme on peut le voir dans cette vidéo, la prise en compte de l’angle de la ligne est indispensable pour en réaliser le tracé. Il faut considérer le relief, l’aménagement urbain existant, … et dimensionner 45 pylônes répartis en 7 types avec des angles de ligne différents. Parmi ceux-ci, 2 types de pylônes anti-cascade permettent d’arrêter une éventuelle rupture en chaine de la ligne (effet domino).

    La forme en voile de navire nécessite l’utilisation de haubans et de tirants pour ajuster les déplacements de la chaîne d’armement.

    Au vu des distances entre les pylônes, la souplesse des mâts et de la chaîne d’armement sur l’ensemble de la ligne doit être prise en compte afin de déterminer précisément les efforts sur chacun d’eux. Chaque pylône est donc étudié aussi bien indépendamment qu’en tant que maillon de la chaîne. Les variations d’altitude pimentent ces calculs, puisque le comportement structurel est susceptible de varier en fonction de sa localisation précise, de son exposition au vent, etc.

    Quarante-cinq pylônes sont étudiés sur un tronçon de 16 kilomètres. La mise en service de la nouvelle ligne est prévue pour fin 2021. Entretemps, deux pylônes test seront érigés en amont du chantier dans un poste électrique appartenant à RTE et serviront de modèle tant pour le montage que pour les équipes de maintenance.

    felis elementum ut luctus sit consectetur Lorem non id, ut mattis Donec