Cockerill Maintenance et Ingénierie
Cockerill Maintenance et Ingénierie

    Cockerill Maintenance et Ingénierie

    Ce nouveau bâtiment administratif de 8 500 m², tout en étant un projet privé, vient s’intégrer dans un contexte plus global de reconversion urbaine de la ville de Seraing.

    Il vient s’implanter à côté du château de CMI, sur le site des halles existantes dont une partie de la toiture shed et une façade sont conservées sans maintenir leur fonction.

    La structure est principalement constituée de poutres et de colonnes métalliques avec planchers en hourdis (béton précontraint) et noyaux rigides

    L’ouvrage présente un important porte-à-faux dont la superficie totale avoisine 2 000 m² répartis sur trois niveaux. Il est composé de quatre poutres treillis de 25 à 35 m de portée s’appuyant l’une sur l’autre et dont la principale s’encastre dans un imposant voile en console en béton postcontraint reposant directement sur le rocher à dix mètres de profondeur

    De par ses propriétés naturelles de très grandes raideur et résistance, l’acier confère à l’ensemble une expression d’extrême légèreté malgré l’importante masse d’environ 2 000 tonnes que représente le porte-à-faux. 350 tonnes d’acier S355 et S460 ont été nécessaires pour la construction de l’ouvrage, dont 150 tonnes pour les seules quatre poutres treillis du porte-à-faux.

    Ces dernières ont été entièrement réalisées en atelier, acheminées via la Meuse toute proche et montées sur chantier en quelques jours. Dans une phase transitoire, celles-ci sont maintenues temporairement sur deux appuis provisoires, avec des contre-flèches préétablies, afin de ne pas reporter sur la structure courante du bâtiment les importants efforts de flexion générés par le porte-à-faux. La pose des planchers en béton précontraint peut alors se faire dans des conditions d’appuis identiques. Suit l’opération conjointe de mise en tension du voile postcontraint et de dévérinage de la structure du porte-à-faux dont l’objectif est d’équilibrer progressivement le report des charges verticales. Apparentes depuis l’intérieur des grands bureaux paysagers, les structures en treillis confèrent à l’ensemble un caractère particulier, encore renforcé par la variation en section des différents profils qui permet de percevoir le cheminement naturel des efforts.

    Mission

    Mission complète de stabilité, de techniques spéciales, PEB et de coordination sécurité santé

    • 8 photos
    • Localisation
    a9e7bed6bb5d36db364af6c99312a410}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}}